Écrire, une punition? Pas question!

Suite aux déclarations du ministre Blanquer parues dans le Figaro le 31/10/2018, dans le cadre de son plan contre les violences à l’école, nombreuses sont les plaisanteries tournant en dérision des propositions qui, il faut bien l’avouer, n’ont rien ni de nouveau, ni de convaincant, ni de sensé. Parmi les déclarations ridiculisées, cette suggestion de punition faite par le ministre aux enseignant·e·s : « tout simplement demander de faire des lignes, ce qui marche très bien ». On pourrait certes sourire, comme beaucoup, du caractère à la fois désuet et absurde de la proposition. On pourrait aussi s’interroger sur ce qui fait dire au ministre que ça « marche très bien » (grâce à cela, ils et elles prendraient pleinement conscience de leur erreur, ne recommenceraient plus, seraient d’un coup plus motivé·e·s par l’école? Moins de violences, donc?). On pourrait enfin relever que le ministre brandit sans sourciller une punition tout à fait illégale […]

Lettres vives au Salon Freinet le 6 octobre à Paris

Plusieurs membres du collectif Lettres vives seront présent·e·s le samedi 6 octobre au Salon Freinet à Paris. Tout d’abord, de 16h à 17h, pour participer à l’atelier de témoignages et d’échanges autour du thème  « Lecture, culture, liberté : y a-t-il péril en la demeure? ». Ensuite, de 17h15 à 18h30, avec Catherine Chabrun et Laurent Ott, pour une table ronde portant sur le même thème.   Nous vous attendons nombreuses et nombreux!

Brevet des collèges 2018 : De quoi l’épreuve de français est-elle le nom ?

Après la note de février qui modifiait en partie les modalités de l’examen de français, nous étions très curieux de voir à quoi elles allaient ressembler. Nous n’avons pas été déçus. Les concepteurs du sujet ont sans doute eu à cœur de se conformer à l’esprit des préconisations diverses de notre ministre de tutelle. En lisant le sujet, nous avons été  transportés dans le passé : textes classiques, vision traditionnelle de l’école et de ses enseignants… tout y était. Nous avons lu un sujet qui aurait pu être proposé au milieu du siècle dernier. Un sujet fleurant bon les années 60 / un sujet passéiste Le texte était un extrait d’Uranus, de Marcel Aymé,  choix dont on peut questionner la validité au vu des IO. En effet, en quoi se coule-t-il dans le programme de l’année de Troisième ? Nulle satire, nul engagement, nulle vision poétique du monde, nulle écriture […]

Que nous dit la réforme de l’enseignement professionnel ?

Priorité à l’enseignement professionnel, ou aux préoccupations économiques ? Jean-Michel Blanquer affirme que l’enseignement professionnel est sa 2ème priorité, après l’école primaire (1). Mais ses discours, notamment lors de la conférence « Transformer le lycée professionnel » du 28 mai 2018, ne vont pas dans ce sens. Ce qui frappe dans ses prises de parole, c’est en effet l’émiettement des préoccupations sur l’enseignement professionnel au profit d’une omniprésence du vocabulaire de l’économie et des entreprises : le ministre parle d’être « au plus près des réalités constatées par le monde économique » (2), de « dialogue permanent avec les milieux économiques » (1), ou encore de « faire de l’investissement économique qui est utile socialement » et « de l’investissement social qui est utile économiquement » (2). La réforme de la voie professionnelle prévoit ainsi un « travail en osmose plus forte avec les régions, avec le monde professionnel » (1), le ministre précisant que l’Education nationale aura son mot à dire, mais […]

L’uniforme à l’école : une idée pleine de bons sentiments…

Suite à une consultation organisée fin mai et début juin, par la municipalité de Provins, les parents se sont exprimés pour le port de l’uniforme dans les écoles publiques de la ville. Sur 609 familles, 379 se sont exprimées, dont 234 pour. Donc, dès la rentrée des vacances d’automne en novembre 2018, les jeunes élèves porteront la tenue provinoise, de couleur bleue (marine), avec un blason où figure l’inscription de la devise de la république. Il s’agissait d’une promesse du nouveau maire, Olivier Jablonka ayant succédé à Christian Jacob en 2017. La démocratie semble avoir triomphé puisque les parents ont choisi et que le journal titre « les parents valident l’uniforme scolaire ». Une bonne réponse aux pourfendeurs du cinquantenaire de 68 qui pourrait éventuellement faire sourire ? Sauf qu’elle concerne les enfants des écoles publiques de la ville. On est en droit de se demander ce qu’il va se […]

Ce que nous devons à Gérard Genette

Fils d’ouvrier devenu un intellectuel de renommée mondiale, militant de gauche dans sa jeunesse (après avoir milité au PCF, il participa à l’aventure de la revue Socialisme ou Barbarie), d’une ouverture d’esprit qui le fait s’intéresser aussi bien au jazz qu’à l’art baroque ou à La Princesse de Clèves, il nous renforce dans notre volonté de combattre l’école du tri social et l’enfermement dans les prétendus « fondamentaux ». Spécialiste reconnu de littérature et de narratologie, il nous a appris à enrichir nos études littéraires en maniant avec rigueur les métalangages, en distinguant l’histoire du récit, en appliquant à l’analyse du texte la notion de diégèse, en repérant les jeux et les enjeux de l’intertextualité … Et puis ses glossaires autobiographiques nous laissent l’image d’un savant qui, de son propre aveu, « aime bien taquiner le lecteur », et dont la malice pétillante éclatait à chaque page, au point de lui faire considérer, ultime […]

Lettres vives, pour un autre enseignement du français

Texte de présentation du collectif – publié le 1er mai 2018 (Version longue : une version courte est également en ligne ici) Collectif « Lettres vives », pour un autre enseignement du français La langue française et son enseignement soulèvent les passions et déclenchent d’éternelles polémiques. Il est convenu d’en déplorer le déclin, prélude à une inéluctable extinction. Certains font même profession de souffler sur les braises, martelant sans relâche quelques prétendues évidences : l’orthographe des petits Français est aujourd’hui un désastre, l’illettrisme touche un élève sur trois, les jeunes ne possèdent tout au plus que quelques dizaines de mots de vocabulaire… Il n’y a pas à chercher bien loin le coupable de cette débâcle « civilisationnelle » : c’est l’école et ses enseignant.e.s qui n’apprennent désormais plus ni à lire ni à écrire [1] ! Littérateurs, pamphlétaires ou responsables politiques se bousculent pour prophétiser ce naufrage – avec d’autant plus de « conviction » qu’il leur assure visibilité […]

Blanquer : l’enseignement passé… au Kärcher !

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Monsieur Blanquer peut féliciter ses spécialistes en communication : ses déclarations, en particulier au Parisien du 25 avril, veille de la publication au Bulletin officiel des circulaires correspondantes, sont un modèle de rhétorique, tout à fait propre à rassurer l’électorat le plus conservateur. Tout y est en effet :  les éléments de langage pour faire vibrer l’imaginaire des lecteurs et lectrices : un « texte national de référence », une « intelligence collective », les « recherches les plus avancées », « lire, écrire, compter » et surtout « la méthode globale », qui, même si elle n’est employée nulle part, suffit à déclencher les passions ;  les formules-chocs relevant d’une pensée binaire apte à séduire celles et ceux qui aiment les réponses simples aux questions complexes : « la liberté pédagogique n’a jamais été l’anarchisme pédagogique », « Entre quelque chose qui ne marche pas – la méthode globale – et quelque chose qui fonctionne – la syllabique – il ne peut y avoir de “compromis” mixte. », « Les […]