Revue de presse, octobre 2019

Lu, vu, entendu ou écrit par des membres du collectif Lettres vives : Une sortie : Les langues-cultures, coordonné par Martine Boudet. « L’actualité le montre : les recompositions géopolitiques à la faveur de la mondialisation et de la médiatisation des échanges, mais aussi de la crise du système néolibéral, suscitent un regain des aspirations identitaires. Si, en négatif, celles-ci se traduisent par des nationalismes xénophobes voire guerriers, les formes démocratiques et progressistes, notamment sur le terrain régional, sont, elles aussi, bien réelles. […] » http://www.editions-croquant.org/component/mijoshop/product/550-les-langues-cultures D’actualité avec l’exposition de la BNF autour de l’œuvre de Tolkien, une note de lecture sur Winter is coming – une brève histoire politique de la fantasy, par William Blanc. Quelles origines au genre de la fantasy ? Quels sens politiques ? Quelles interprétations à l’œuvre de Tolkien et à son adaptation ? Note de lecture d’Alix Labrousse. Notes de lecture: n°205 du Français Aujourd’hui, « Textes et gestes de la maternelle à […]

Pour une histoire littéraire critique (Lu, vu, entendu)

Notes et réflexions sur la conférence de William Marx au Rendez-vous des Lettres 2019, sur l’histoire littéraire critique. https://www.canal-u.tv/video/eduscol/pour_une_histoire_litteraire_critique.49073 Les postulats de William Marx : L’intervention de William Marx au RDV des Lettres 2019 aborde trois questions : quelle dénomination pour les profs de littérature ? Quelles missions pour l’enseignement des lettres ? Quelle place pour l’histoire Littéraire dans l’enseignement et plus précisément, quelle histoire littéraire critique ? 1er temps : William Marx questionne donc le statut des professeur·es de littérature : sommes-nous des littéraires, des historien·nes de la littérature, des philologues, des passeurs et des passeuses de textes, de littérature ? Ces dénominations ont toutes leurs intérêts, et leurs limites. Mais, toujours, vigilance face au trop techniciste qui risque de faire périr le goût de la littérature chez les jeunes : la littérature doit « rester vivante » et « objet de plaisir, produire la joie et l’émotion de la curiosité et de la découverte ». 2ème temps : Quelles missions pour l’enseignement de […]

Notes de lecture: n°205 du Français Aujourd’hui, « Textes et gestes de la maternelle à l’université »

Le numéro 205 de la revue Le Français aujourd’hui, que nous chroniquons avec retard (mille excuses !), porte sur un sujet peu abordé dans une école héritière du recueillement religieux : ce qu’apprend le corps des élèves. Plus précisément, les articles de ce numéro présentent des pratiques qui lient l’art de lire, celui d’écrire et celui, peut-être moins attendu, de danser. On ne fera pas ici l’inventaire détaillé des pratiques décrites, mais on peut relever quelques invariants dès lors qu’il s’agit de faire danser en lettres. Le processus présente systématiquement un moment de lecture de textes, un moment d’observation d’une captation de danse, toujours contemporaine, et deux moments d’écriture : d’un texte et de phrases chorégraphiques. Danser un texte On peut noter aussi des régularités dans le choix des corpus : Beckett revient deux fois, en ULIS (Evelyne Clavier) et en FLE à l’université (Nathalie Borgé) tandis que la chorégraphe Maguy Marin apparait comme […]

Note de lecture : Winter is coming, Une brève histoire politique de la fantasy (W. Blanc)

Note de lecture : Winter is coming, Une brève histoire politique de la fantasy, par William Blanc, édition Libertalia, 2019. Les origines de la fantasy Le genre de la fantasy, ou du merveilleux en français, qu’il soit romanesque, cinématographique, ou sous la forme de séries à la télévision, est un genre particulièrement populaire et divertissant. Mais son succès peut aussi s’expliquer comme l’expression d’une peur ou d’un rejet du monde actuel et de la modernité. W. Blanc fait remonter cette aspiration à un ailleurs féerique au XIXe siècle, à l’époque de J. Ruskin ou W. Morris, lorsque le Moyen-Âge, sous l’impulsion du romantisme, revient à la mode. J. Ruskin célèbre le temps des cathédrales où chaque artisan était libre dans son travail, à l’opposé du monde du travail moderne basé sur la division du travail, et produisant des objets standardisés et sans imagination. Dans la continuité de ce penseur, W. Morris […]

Entretien avec des autrices du manuel Des Femmes en littérature – partie 1

Les Editions Des Femmes – Antoinette Fouque et les éditions Belin ont publié, l’année dernière, un manuel intitulé : « Des Femmes en littérature ». La démarche nous a intéressé au collectif parce qu’elle touche évidemment à la question de l’enseignement des lettres comme moyen d’émancipation. Nous avons rencontré trois autrices du manuel, dans les locaux des Editions Des Femmes – Antoinette Fouque, pour en discuter avec elles. Nous profitons de la rentrée pour publier la transcription intégrale de cet entretien, revue par les autrices. Djamila Belouchat, professeure lettres Céline Bizière, doctorante en littérature Michèle Idels, des Editions Des Femmes – Antoinette Fouque Mathieu Billière, pour Questions2classe(s), le collectif Lettres Vives, l’AFEF ———————- MB : D’où vient ce manuel ? MI : Fin 2013, aux éditions Des Femmes sortait l’énorme Dictionnaire Universel des Créatrices qui avait été voulu et presque programmé par Antoinette Fouque, qui a créé cette maison d’édition, dès 1971 puisqu’en annonçant la création […]

Entretien avec William Blanc – une lecture politique des littératures de l’imaginaire

Plusieurs membres du collectif Lettres vives ont rencontré William Blanc à l’occasion de la sortie de son livre Une brève histoire politique de la fantasy. Nous avons souhaité en savoir plus sur son rapport à la littérature… 1- Quels liens fais-tu entre politique, littérature et art ? Te paraît-il possible de faire des lectures qui ne soient pas politiques ? C’est ma formation d’historien qui me pousse à faire le lien entre politique, littérature et art. Quand on étudie une source historique, que ce soit une charte médiévale ou un comics produit en 1968, un·e chercheur·euse doit toujours se poser la question du contexte de production : qui écrit et pour qui (et pourquoi) écrit cette personne ? Dans cette optique, il est possible de tirer de productions culturelles beaucoup d’informations sur la société dans laquelle elles ont été écrites. En d’autres termes, on peut parfaitement parler de la lutte des droits […]

Le français est à nous ! note de lecture

Le 4 mai prochain, à 19 heures, le collectif Lettres vives organise une rencontre avec Maria Candea et Laélia Véron à la librairie Libertalia (Montreuil). Entrée libre et gratuite. « Le français est à nous ! » ne veut pas être un simple slogan, mais l’invitation à entamer une démarche d’appropriation collective des débats sur la langue, ses usages et son enseignement. Une démarche d’émancipation. » Maria Candea et Laélia Véron « La langue comme champ de bataille » Rares sont les sujets qui suscitent autant de passions (très souvent tristes…) que la langue française et sa nécessaire « défense ». La question est régulièrement investie par une rhétorique réactionnaire qui en a fait l’un de ses champs de bataille privilégié (avec l’école, l’identité, etc., le tout se mêlant et s’emmêlant !). Ces déplorations sont portées par une mouvance « réac-publicaine » – aujourd’hui de plus en plus active – pour qui la décadence de la langue est le prélude à […]

En Vendée, des professeur·es de Lettres protestent contre la réforme des lycées

Protestation des enseignants de français dans les lycées de Vendée contre la réforme des lycées La réforme annoncée suscite des réactions qui se fédèrent pour exprimer avec force notre protestation. Nous refusons une réforme de l’enseignement du français qui imposerait aux enseignants et aux élèves : Une réforme précipitée: Les enseignants ignorent encore la nature des épreuves, et les élèves actuellement en seconde n’ont pas été préparés aux nouvelles modalités de l’examen. Aucune consultation effective n’a été faite pour tenir compte de l’avis des enseignants. Un programme surchargé: Huit œuvres classiques par an, alors que nous nous heurtons de plus en plus à une lecture très difficile d’œuvres intégrales. Une charge de travail excessive avec le renouvellement de quatre œuvres par an. Un programme classique imposé Il empêche de bénéficier des opportunités offertes par les partenaires culturels locaux. Il entrave les projets, les activités diversifiées qui s’appuient sur la lecture et […]

Revue de presse Lettres vives

Actu Lettres vives Samedi 9 février Intervention de Mathieu pour le collectif LV à la rencontre sur les programmes Questions de classe(s) avec Laurence de Cock (coll. Aggiornamento, Irène Pereira, réseau des pédagogies radicales, Paul Devin) à ne pas manquer !!! À écouter… Le temps des écrivains « Pierre Bayard et Stéphane Malandrin ou les dévoreurs de livres » LA COMPAGNIE DES AUTEURS.  Des femmes de lettres oubliées au Festival international des écrits de femmes : Ces femmes oubliées de l’histoire littéraire   Astérix a 60 ans : “Il y a une critique des auteurs contre le chauvinisme des villageois” « Dans un premier temps, Astérix est le héros français, figure du français moyen. Mais il y a toute une lecture au second degré et l’imagerie patriotique en prend très largement pour son grade. Il y a une critique des auteurs contre le chauvinisme des villageois, leur ethnocentrisme. L’une des figures de ce […]

Revue de presse Lettres vives

Une petite revue de ce qui se lit, s’écoute, se regarde… et qui concerne l’enseignement des lettres… et au-delà ! Du côté du collectif Lettres vives – Le collectif Lettres vives participera à la conférence sur les programmes scolaires organisée par le collectif Questions de classe(s) le samedi 9 février de 18 h à 19 h 30 au Cicp, 21ter rue Voltaire à Paris. Entrée libre et gratuite… Les membres du collectif Lettres vives publient : – Catherine Chabrun, sur son blog, revient sur les 100 ans des Droits de l’enfant  1919 : l’ouvrage de Janusz Korczak Comment aimer un enfant est publié 2019 : la Convention internationale des droits de l’enfant a 30 ans Toute la vie et la pensée de Korczak ont été vouées à l’enfant, à sa protection, à sa dignité, à ses droits. En 1924, la SDN adopte la Déclaration de Genève. Le texte reconnaît l’existence de droits spécifiques […]