Revue de presse Lettres vives

Actu Lettres vives Samedi 9 février Intervention de Mathieu pour le collectif LV à la rencontre sur les programmes Questions de classe(s) avec Laurence de Cock (coll. Aggiornamento, Irène Pereira, réseau des pédagogies radicales, Paul Devin) à ne pas manquer !!! À écouter… Le temps des écrivains « Pierre Bayard et Stéphane Malandrin ou les dévoreurs de livres » LA COMPAGNIE DES AUTEURS.  Des femmes de lettres oubliées au Festival international des écrits de femmes : Ces femmes oubliées de l’histoire littéraire   Astérix a 60 ans : “Il y a une critique des auteurs contre le chauvinisme des villageois” « Dans un premier temps, Astérix est le héros français, figure du français moyen. Mais il y a toute une lecture au second degré et l’imagerie patriotique en prend très largement pour son grade. Il y a une critique des auteurs contre le chauvinisme des villageois, leur ethnocentrisme. L’une des figures de ce […]

Revue de presse Lettres vives

Une petite revue de ce qui se lit, s’écoute, se regarde… et qui concerne l’enseignement des lettres… et au-delà ! Du côté du collectif Lettres vives – Le collectif Lettres vives participera à la conférence sur les programmes scolaires organisée par le collectif Questions de classe(s) le samedi 9 février de 18 h à 19 h 30 au Cicp, 21ter rue Voltaire à Paris. Entrée libre et gratuite… Les membres du collectif Lettres vives publient : – Catherine Chabrun, sur son blog, revient sur les 100 ans des Droits de l’enfant  1919 : l’ouvrage de Janusz Korczak Comment aimer un enfant est publié 2019 : la Convention internationale des droits de l’enfant a 30 ans Toute la vie et la pensée de Korczak ont été vouées à l’enfant, à sa protection, à sa dignité, à ses droits. En 1924, la SDN adopte la Déclaration de Genève. Le texte reconnaît l’existence de droits spécifiques […]

Sur Les Emotions démocratiques, de Martha Nussbaum

Sur Les Emotions démocratiques, de Martha Nussbaum « Donnez-moi des armes », Léo Ferré.                 Le débat autour de l’éducation est si féroce qu’on se sent parfois un peu perdu face à la virulence des arguments des réac-publicains. Conscients pourtant de la nécessité d’une école émancipatrice et intégratrice, me voilà régulièrement en recherche d’arguments et de légitimité. Le livre de Martha Nussbaum, Les Emotions démocratiques, sera désormais pour moi, à ce titre, une source précieuse. Selon Martha Nussbaum, l’école souffre dans les pays démocratiques (elle s’appuie surtout sur les USA et l’Inde, mais ne s’interdit pas d’autres références) de ce qu’on pourrait appeler une crise du sens : à un objectif de formation des citoyens se substitue un objectif de profit économique immédiat pour les états. Ce phénomène conduit à un effacement progressif de l’enseignement des arts et des humanités. Or, affirme-t-elle, ces enseignements apportent ce qu’elle nomme les « capacités démocratiques » qui se […]

Lecture de Michèle Petit, anthropologue : la lecture pour s’y reconnaître

Au hasard des réseaux sociaux, j’ai découvert les travaux, passionnants, de Michèle Petit, une anthropologue qui s’intéresse de près à la lecture et aux postures de lecteurs et de lectrices. Quelques remarques après la lecture de son article « Les Pays lointains de la lecture » et l’écoute de sa conférence « Lire pour se construire à l’adolescence : encore aujourd’hui ? ». Dans ses propos, plusieurs idées rejoignent les positions du collectif Lettres vives. Il y a tout d’abord l’opposition à une lecture que certain·e·s voudraient uniforme et voudraient imposer à tou·te·s : lire de la même manière, au même rythme, comprendre en appliquant une méthode unique, n’avoir qu’une seule interprétation d’un texte (celle de l’Académie, de l’institution, de l’enseignant·e, de l’adulte). Pour Michèle Petit, au contraire, il est essentiel de conserver et de cultiver une grande liberté de lecteur et de lectrice, dans la manière de lire, dans le choix des textes et dans leur […]

Sur le respect

Monsieur le Président Nous sommes enseignants. Nous travaillons quotidiennement avec des adolescents de 15 ans qui s’essaient à l’irrévérence pour mesurer les limites du monde. Autrement dit nous sommes en la matière ce qu’on pourrait appeler des experts. Le 18 juin vous avez interpellé publiquement un adolescent de 15 ans qui s’essayait à l’irrévérence pour mesurer les limites du monde, vous l’avez rabroué, puis vous n’avez pu vous empêchez d’enfoncer le clou par une formule qui revient à peu près à dire « passe ton bac d’accord », voire « allez petit, va jouer au ballon ». Vous avez publié la vidéo. Jusqu’au bout. Vous avez fait la leçon, devant tout le monde, sous l’œil des caméras. Soit. Les réactions n’ont pas tardé qui ont essentiellement dénoncé non pas tant le fait que vous ayez rabroué cet enfant que votre utilisation de cette scène à des fins de mise en scène de votre personnage […]

Limay (78) : Projection et rencontre 15/06 – Une journée dans la classe de Sophie

En partenariat avec la librairie La Nouvelle Réserve, le collectif « Questions de classe(s) : panser l’école »(1) vous invite à la projection du film « Une Journée dans la classe de Sophie ».Cette projection aura lieu le vendredi 15 juin 2018 à partir de 19h30 à la librairie La Nouvelle réserve (5 rue du Maréchal Foch, 78520 Limay).Elle sera suivie d’une rencontre avec Sophie Billard, l’enseignante, et Claire Lebrun, la réalisatrice.   (1) « Questions de classe(s) : panser l’école » est un collectif pédagogique situé dans le Mantois, né de l’envie (et du besoin !) de se réunir en-dehors de l’institution, pour échanger sur nos pratiques de classe et les faire évoluer. Plutôt que de subir notre métier, de nous laisser entraîner par les discours négatifs ambiants sur l’école, nous avons eu envie de nous fédérer pour entrer dans une dynamique constructive et créatrice… Panser l’école

Marseille: Rencontre avec Noëlle de Smet

« La pédagogie n’étant jamais neutre, je sais que ma pratique sera celle qu’elle est en fonction de choix ; préparer les jeunes à occuper leur place dans la société ou les préparer à la transformer en transformant déjà le plus petit et le plus proche. Leur faire assimiler l’idéologie dominante ou les rendre critiques et autonomes vis-à-vis d’elle. Ce choix se fait tous les jours ; parfois à propos de détails. » Tels sont les mots placés en exergue sur Lettres vives, écrits par Noëlle de Smet dans Au Front des classes – Face à la classe, aux côtés des élèves, dans les luttes sociales (Edition Cgé). »La pédagogie [n’est] jamais neutre » : elle est toujours liée à une vision politique, à des choix qui prennent en compte l’origine des élèves, leurs conditions de vie, leurs apprentissages dans et hors l’école, leur capacité critique… afin que ces élèves se libèrent de toute domination, deviennent […]

Lu, vu, entendu… Quelques lectures à partager

Le collectif Lettres vives se veut aussi un espace de ressources et de veille de l’actualité de l’enseignement du français mais aussi de l’éducation en général. Nous proposerons régulièrement des documents, des infos, des réflexions, des ressources, des supports pédagogiques qui ont retenu notre attention et qui nous semblent dignes d’intérêt. Les textes présentés dans cette rubrique ne sont donc pas des positions du collectif mais des éléments pour contribuer au débat. « Et dire que c’est à des gens comme vous qu’on confie l’avenir de nos enfants… » Sur le blog L’Instit’humeur un billet très motivant qui part d’un cas très précis d’une prétendue erreur d’orthographe reprochée à l’auteur… une erreur qui n’en est pas une en réalité mais qui permet de questionner notre rapport collectif à l’orthographe et à l’écriture en général… à lire ! L’anecdote remonte à quelques jours. Un internaute venait manifestement de lire un de […]