Contribution au Projet Local d’Evaluation dans un lycée du Loiret

Ce texte a été rédigé par l’équipe de lettres à l’occasion d’une journée banalisée de préparation du Plan Local d’Évaluation en septembre 2021 Évaluation en français Objectif de formation suivie • Nos objectifs sont fixés par le préambule des programmes d’enseignement de 2nde et de 1ere Objets évalués • Les exercices sont choisis parmi ceux proposés par les programmes d’enseignement de 2nde et de 1ere Nombre • Le nombre de notes est fixé par l’enseignant en tenant compte des heures attribuées, des élèves et des classes qu’il a en responsabilité • Nature des évaluations : il est entendu qu’il s’agit ici des seules évaluations notées ◦ elles sont définies à partir des exercices définis les par programmes d’enseignement de 2nde et de 1ere Poids/coefficient des évaluations • Le professeur détermine les coefficients des exercices en fonction des résultats et dans une démarche de bienveillance à l’égard des élèves Critères retenus • […]

Comment la grammaire se vit-elle dans nos classes ? (2)

Il en est qui considèrent que l’enseignement de la grammaire doit être strictement descendant, magistral et impressionnant, avec le souci du technicisme et de la norme figée et inaltérable. Le ministre Blanquer en fait partie avec, dernièrement, l’absurde volonté d’interdire officiellement l’usage de la langue inclusive ! Il en est, comme le collectif Lettres vives, qui pensent que l’enseignement de la grammaire doit suivre la vie et l’évolution de la langue, qu’il est mises en expériences et questionnements, libertés par rapport aux normes et aux contraintes, curiosité face aux langues. Nos expériences en classe nous montrent l’extrême diversité de nos pratiques et la nécessité – la joie ! – à partir davantage des interrogations et relations des élèves à la langue que de cours plaqués et enfermants. Vous trouverez les premiers récits ici En voici d’autres, qui suivent une direction différente encore. Car les membres du collectif Lettres vives publient leurs pratiques […]

Le temps de lire

Qu’est-ce que le quart d’heure de lecture ? Depuis quelques années, nous avons vu avec plaisir le quart d’heure de lecture entrer dans les établissements scolaires, surtout les écoles et les collèges. Il s’agit d’un temps dédié à la lecture, placé hebdomadairement ou quotidiennement, de 10 à 15 minutes de lecture dite libre. Si la pratique existait évidemment déjà dans quelques établissements qui n’ont pas attendu de mot d’ordre officiel pour mettre en place des temps de lecture, on ne peut nier que l’action de l’association Silence on lit ! a été pour beaucoup dans son développement (même si, j’y reviendrai, il y aurait beaucoup à dire sur les pratiques de cette association et la vision de la lecture qu’elle diffuse). En 2018, récupérant comme souvent les pratiques des personnels, le ministre Blanquer a adressé un courrier aux rectrices et aux recteurs pour faire la promotion du quart d’heure de lecture, si […]

Une prolétarisation de l’enseignement de la lecture ?

Une dystopie ? Imaginons un pays qui régulièrement évaluerait les savoirs et les connaissances de ses enfants et confronterait ces évaluations à d’autres pays imaginaires. Imaginons que l’émancipation l’alphab(ê)tisation collective soit son seul objectif, afin que chacun puisse lire, écrire et comprendre le minimum pour travailler et consommer. A la vue des résultats internationaux, et dans cette optique, il n’y parvient pas. Alors, il regroupe en urgence son cercle rapproché de chercheurs et de scientifiques. Leurs missions : quantifier, évaluer, modifier et construire une méthode infaillible qui permette à tou·te·s de lire et d’écrire, le minimum. Tous les utopistes sont écartés et contraints de se taire. La méthode infaillible voit le jour rapidement faisant fi de tous les protocoles qui garantissaient autrefois l’éthique de toute recherche. Un peu comme s’il avait fallu trouver un vaccin pour combattre rapidement une pandémie. Ici, le vaccin ressemble à une Méthode de lecture idéale, identique pour […]

Le cabinet de curiosités, un partage de cultures

Claire Tastet est professeure de Lettres en lycée. Durant le 1er confinement, elle et ses élèves ont créé un cabinet de curiosités, avec joie et enthousiasme ! Sans doute une des pistes possibles pour le travail en demi-groupes en œuvre actuellement dans les lycées. Nous sommes revenues sur cette pratique avec Claire. Un cabinet de curiosités dans l’enseignement des Lettres… pourquoi, et comment ? Le cabinet de curiosité a été réalisé dans le cadre de la spécialité Humanité Littérature & Philosophie en Première. Nous étions en plein confinement et nous étudiions les récits des grands voyageurs dans le cadre des « Représentations du monde de la Renaissance au Siècle des Lumières ». Une des trois problématiques proposées dans cet objet d’étude s’intitule « décrire, figurer, imaginer ».  Lors de la classe en ligne, un des élèves a fait remarquer le côté paradoxal de la situation : nous évoquions de grands voyageurs, des pays lointains alors que nous […]

Freinet et le français

Nous reproduisons ici avec son accord une partie conséquente d’un billet que Catherine Chabrun a publié sur son blog en mars 2018 et qui nous parait en fait d’actualité. Freinet réagit en fait aux instructions ministérielles de 1938. Merci à elle et bonne lecture. (vous retrouverez l’intégralité du billet ici : http://www.catchabrun.com/2019/04/freinet-et-les-instructions-ministerielles-de-1938.html) La Langue française L’étude de la langue en pédagogie Freinet ne se sépare pas des pratiques de langage en situations authentiques que ce soit celles motivées par la communication ou par l’expression.   Pour Freinet, étudier la grammaire, le vocabulaire, l’orthographe, n’a en soi aucun intérêt « Tout enseignement de la langue doit se faire sur un texte partout et toujours. Il ne faut pas se dissimuler toutefois que, pendant longtemps, si on veut être compris, il faut prendre à l’enfant lui-même ses exemples de façon à lui faire analyser son propre usage et non le nôtre. » (La […]

Une évaluation en mots

Pratiques d’enseignantes de français en pédagogie Freinet au second degré Les invariants de Célestin Freinet INVARIANT n° 19 : Les notes et les classements sont toujours une erreur. INVARIANT n° 10 bis : Tout individu veut réussir. L’échec est inhibiteur, destructeur de l’allant et de l’enthousiasme. INVARIANT n° 13 : Les acquisitions ne se font pas comme l’on croit parfois, par l’étude des règles et des lois, mais par l’expérience. Étudier d’abord ces règles et ces lois, en français, en art, en mathématiques, en sciences, c’est placer la charrue devant les bœufs. Pour lire le texte intégral : https://www.icem-pedagogie-freinet.org/les-invariants-pedagogiques Le témoignage de Coraline, enseignante au Lycée Pasteur de Lille D’où l’idée est venue Nous sommes un groupe de professeurs engagés en pédagogie Freinet depuis 4 ans maintenant. Lectures, formations, rencontres avec d’autres établissements. Tout cela fait réfléchir. Nous avions visité à Bruxelles « De l’autre côté de l’école », un établissement Freinet du secondaire. J’en étais […]

Évaluer par « compétences » en Lettres au lycée – un récit de pratique

Évaluer par « compétences1 » en Lettres au lycée – un récit de pratique « Quelle note attribuer à cette copie ? Pourquoi mettre 14 plutôt que 15 ? Et pourquoi ne pas mettre 19 ? Cette copie est-elle vraiment meilleure que la précédente ? » Pendant longtemps, attribuer une note plutôt qu’une autre à une copie a été un véritable calvaire pour moi, car je ne parvenais pas à fixer un barème précis et objectif, et surtout qui fonctionne. Souvent mes barèmes me conduisaient à attribuer une note qui ne me satisfaisait pas, que je trouvais injuste et peu objective. Il faut dire qu’en Lettres, au lycée, les attentes sont pour le moins vagues : il y a celles que l’on se fixe entre pairs, variables d’un.e prof à l’autre, qui donnent des pistes pour enseigner une méthodologie précise, compréhensible et mémorisable d’un exercice du bac. Il y a, par ailleurs, les attentes de l’inspection, beaucoup plus souples […]

3 classes dans un journal – pratique en collège

Le journal de classe est couramment mis en œuvre dans le 1er degré, mais beaucoup moins présent dans le 2nd degré, comme pas mal de pratiques inspirées de la pédagogie Freinet, à vrai dire. Les écueils souvent mis en avant sont le manque de temps, le peu d’heures passées avec les élèves et, bien évidemment, le sacro-saint programme ! Moi-même, je ne l’avais pas pratiqué avant aujourd’hui ! Faute de temps pour y penser, et ne voyant pas trop comment le mettre en œuvre. Mais m’y voilà, nous y voilà et je ne peux que constater à quel point tout s’emboîte naturellement, à quel point tout ce que nous faisons depuis le début de l’année en classe trouve naturellement sa place dans le journal scolaire. Nombre de collègues freinétistes parlent du « pas après pas », évoquent la logique d’ensemble de cette pédagogie, cette « méthode naturelle » qui n’est pas qu’une somme d’outils et de […]

Pratiques du journal en Première

Un journal pour dire l’émotion Je travaille cette année avec deux classes de 1ère et une classe de BTS deuxième année.Les élèves à leur arrivée en 1ère ont pris l’habitude du lycée et les plis ordinaires dans une classe à 35 élèves. Ils découvrent comme moi la réforme du bac et avec moi, ils découvrent des pratiques qui leur sont étrangères, comme le conseil de coopérative, le texte libre, le travail individualisé. Difficile pour eux de vivre ensemble ces nouveautés, sans fabriquer un amalgame à hauteur des difficultés rencontrées et du malaise qu’elles suscitent. J’ai voulu passer ce cap en protégeant les moments d’expression personnelle dans la classe, notamment le texte libre, bien éloigné des injonctions officielles du bac de français, ancien et nouveau. Je voulais également donner une forme lisible, qui matérialise l’expérience et donne une représentation concrète de ce que nous étions en train de vivre ensemble. Ces […]